AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
# N'oubliez pas de voter pour SHEHERON ™️ sur TOP 50 Rpg !
# N'hésitez pas à poster sur Bazzart & PRD et faire connaître le forum !
# Halte Invité ! Es-tu prêt à te lancer dans la quête de pouvoir pour la mystérieuse île de Sheheron?
# Les temps sont difficiles, continent ou pas... chapitre II
# Pour des raisons de surpopulation, nous n'acceptons plus les inventés de Farelden !
# Farelden: glacial, neige, pluie. || Calenhaad: clément, globalement ensoleillé.
# Ilmaen: frais, globalement nuageux. || Haldreïn: froid, ensoleillé.
# Albyon: frais, ensoleillé. || Sheheron: chaud, couvert.
La tendance est au noir et blanc actuellement, suivrez-vous la mode ?
Les signatures se teintent de nostalgie et prennent les couleurs de Disney, rendez-vous ICI pour en savoir plus

Partagez | 
 

 Je t'aime, c'est ma plume qui te l'écris et c'est mon coeur qui te le dit. [PV ALEKSANDER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

☞ MESSAGES : 22
☞ ARRIVÉ(E) LE : 28/06/2012

MessageSujet: Je t'aime, c'est ma plume qui te l'écris et c'est mon coeur qui te le dit. [PV ALEKSANDER]   Lun 2 Juil - 17:53

Rapidement la nouvelle arriva jusqu'à tes oreilles, comtesse. Denerimm était assiégée. La famille royale allait-elle bien? Ayant grandit avec Aleksander, tu connaissais cette famille. Et puis, il était normal d'être préoccupée. Nerveuse, tu décidas de sortir de ta demeure pour te reposer et arriva donc dans une vaste prairie verte. Fermant les yeux, tu regrettas de n'avoir pas amené de quoi peindre, et rapidement le visage revint illuminer ton visage. Il ne fallait pas déprimer. Pas maintenant. Ce serait envoyer des mauvaises ondes à ton entourage, et il est difficile de te battre si tu es nerveux. Elle devait redonner du courage. L'envie de combattre. Elle ne devait surtout pas la leur enlever.

Soupirant, tu levas la tête et regarda le coucher de soleil. Il allait bientôt faire nuit, tu devais rentrer. Cependant, tu n'avais pas envie. Que faire...? Tu t'assis. Après tout, tu n'étais que la comtesse. Et, de plus, tu n'étais pas noble de naissance, ce qui veux dire que ce n'est pas comme si tu étais très importante, si? N'empêche, il pourrait être inquiet... Quoi que ce n'e´tait pas la première fois que tu t'en allais comme ça, sans rien dire. Et puis, ces terres n'avaient pas encore été attaquées. L'armée était plutôt loin, tu n'avais donc rien à craindre. En théorie.

T'allongeant dans l'herbe, tu caressais celle-ci de tes doigts en pensant à tout et à rien. Cela faisait trois ans que tu étais mariée avec le comte de Marfield. Et pourtant, tu n'avais pas eu d'enfant. C en'était pas comme si vous n'aviez pas essayé, alors, pourquoi? Étais-tu incapable de porter un enfant?

Aussitôt, tu posas ta main sur ton ventre. Pourras-tu un jour vivre le bonheur de porter un enfant, de le mettre au monde? Sauras-tu ce que c'est que d'être la mère biologique d'un enfant? Tu mordis ta lèvres inférieure. Et si... Tu ne pouvais pas? Que se passera-t-il? Le comte serait en mesure d'annuler votre mariage. Et qui voudrait se marier avec toi? Déjà qu'Aleksander n'avait pas voulu de toi, alors imagine si tu ne peux avoir d'enfants? Des larmes roulèrent sur tes joues. Rien que le fait de penser à lui.

Tu te levas. Tu avais besoin de marcher, de prendre l'air. Oui, tu en as besoin. Inspirant profondément, tu commenças à marcher, essayant de chasser cette idée de la tête. Il fallait penser à quelque chose d'autre. Penser à la guerre aura le même effet: te rendre malheureuse. Non, tu devais penser à quelque chose d'heureux.

Aussitôt, ton mariage de vint à l'esprit, et tu mis ta main sur le collier qu'il t'avait offert. Tu souris. Tu n'étais pas amoureuse de lui, mais tu étais tout de même reconnaissante (un tout petit peu) que ce ne soit pas quelqu'un de violent et d'alcoolique. Que ce soit quelqu'un de respectable. Quoi que... Ça accroissait ta honte sur le fait que tu ne l'aimais pas, et sans doute n'arriverait jamais à l'aimer. Ou en tout cas, pas comme tu aimais Aleksander. Non, ce n'était pas comparable.

Tu commenças à courir. Oui, il te fallait courir. Quelque chose commençait à t'oppresser, comme si on t'étrangler et qu'on serrait ton coeur. Tu avais le souffle court, si bien que tu trébucha et ne put te relever. Tu n'arrivais pas à respirer. Pendant de longues secondes, tu tentas de respirer correctement. Mais, à la fin, t'y arrivas. Te relevant, tu enlevas rapidement ce qui avais put s'accrocher à tes vêtements, comme la poussière, et avança. Lorsque, soudain, tu vis un homme... Que tu reconnus immédiatement.


HRP: désolée, c’est un peu court. J'espère que ça te plairas =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Je t'aime, c'est ma plume qui te l'écris et c'est mon coeur qui te le dit. [PV ALEKSANDER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHEHERON :: CONTINENT :: LES TERRES DE FARELDEN Ҩ :: les montagnes d'astoria-